lundi 8 décembre 2014

L’autoédition


Une solution contestée qui a pourtant ses avantages.

Il y a quelques années, je vous aurais dit « quel intérêt ? », entasser ses propres bouquins, se battre avec les librairies du coin pour un emplacement minimum, même un chef-d’œuvre n’y aurait pas trouvé sa place. Mais aujourd’hui, les nouvelles technologies changent la donne, alors je dis « pourquoi pas ? ». Surtout quand y regardant de plus près, vous verrez que l’investissement reste plus que raisonnable.

Parlons d’abord de l’édition numérique. Voilà un truc génial et gratuit en plus. Après une bonne prise de tête pour en comprendre le fonctionnement, vous pourrez ajouter vos écrits sur Amazon, La Fnac, Google Play, iTunes et bien d’autres…

Pour ce qui est de l’édition papier, vous avez le choix entre l’impression à la demande ou l’impression classique comme chez l’imprimeur. L’avantage du premier, c’est la gratuité, mais la distribution reste parfois restreinte à la boutique du site, alors que l’impression classique permet de mettre en vente soi-même sur les plus grands sites pour des prix unitaires plus raisonnables (vous aurez aussi à gérer les envois, les approvisionnements…)

Impression à la demande

BoD : Les 300 pages sont à partir de 9,90€, la librairie du site est en construction, mais à partir de 39€ par an vous avez le référencement en librairie et votre livre est disponible sur les plus grands sites de ventes (amazon, fnac, chapitre, decitre…) Il propose également quelques options de corrections.

Bookelis : Les 300 pages à partir de 10,70€, des options sont disponible dont le référencement en librairie.

Create Space : C’est l’auto édition by Amazon. À part la première page, le site est en anglais et les informations y sont limitées

In Libro Veritas : Je vous le mets parce que j’en ai entendu, mais le site est loin d’être clair sur ce qu’il propose ou c’est moins qui ne comprend rien.

Lulu : Les 300 pages à partir de 5,25€. Pour ce qui est de la diffusion, je suis désolé, mais ce n’est pas très clair sur le site. Il y a effectivement un référencement en librairie et sur Amazon, mais ce n’est pas vraiment expliqué.

The Book Edition : Les 300 pages au format poche son à partir de 9,81€. Le gros inconvénient c’est qu’on ne retrouve son bouquin que sur la librairie du site. Plutôt limité.

Impression classique

Autres Talents : plus vous commandez de quantité, plus les prix sont intéressants.

Copy Média : le site ne donne pas de tarif, il faut faire une demande de devis.

Imprime ton livre : Pour des tirages en petites quantités c’est loin d’être intéressant, mais ça le devient en augmentant les tirages.

Il faut donc prendre le temps de bien réfléchir à ce qu’on veut pour faire les bons choix. Enfin, on peut toujours changer d’avis !

Après ce n’est pas parce que votre bouquin est enfin sur les plus grands sites de ventes de livres que vous allez vendre. Il ne faut pas oublier que vous êtes loin d’être le seul et que votre œuvre n’est pas plus visible que le bébé fourmi perdu dans la fourmilière. Sans oublier que ce que tout le monde veut, c’est la grosse mygale qui se dandine au milieu du tas de terre. Bon, je sais l’image n'est pas terrible, mais vous avez compris le principe. Créer son e-book, sa version papier, s’assurer qu’elle est en vente et disponible, c’est bien, mais maintenant il va falloir faire la promotion et s’accrocher, parce que même si vos écrits valent le coup, ils sont encore loin d'avoir une chance.

Je vous ai donné envie ?
Allez, promis, je vous ferais un poste « Créer son e-pub », « Publiez son e-book » et des idées de promotion.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire